La prestation compensatoire

La prestation compensatoire

Publié le : 28/04/2021 28 avril avr. 04 2021

Dans le cadre d’un divorce, il peut advenir que l’un des ex-époux constate un écart de vie important causé du fait du futur divorce. 
La prestation compensatoire versée entre ex-époux a pour but de rétablir, autant que possible, le déséquilibre de la situation financière de l’ex-conjoint lésé.
Le cabinet CIRIER Avocats et Associés répond aux trois grandes questions qui peuvent se poser en matière de prestation compensatoire. 

Comment demander le versement d’une prestation compensatoire ? 

La demande de prestation compensatoire s’effectue au cours de la procédure de divorce dès lors qu’un des époux constate des déséquilibres financiers causés par le divorce dans ses conditions de vie. Cette demande peut être cumulée à une demande de pension alimentaire qui répond à une obligation de secours versée au parent qui conserve la garde d’un enfant pour les besoins de ce dernier. 

Elle est faite auprès du juge aux affaires familiales, à l’exception d’un divorce par consentement mutuel où les époux peuvent fixer son montant et toutes les modalités qui y sont relatives dans le cadre de la convention de divorce conclue entre époux. En tout état de cause, même lorsqu’elle est fixée d’un commun accord, les critères de détermination du montant de la prestation compensatoire ne doivent pas porter atteinte aux intérêts d’un des époux, ni d’avoir pour conséquence de diminuer l’évaluation de leurs biens. 

Si le juge constate qu’il n’y a pas de disparité entre les conditions de vie pendant et postérieurement au mariage, il peut refuser la demande de versement de prestation compensatoire.

Comment est évaluée la prestation compensatoire ? 

Le montant de la prestation compensatoire est déterminé en fonction des données suivantes :
  • Les besoins de l’époux qui en fait la demande ;
  • Les ressources de l’époux qui en est redevable ;
  • La situation de chaque époux au moment du divorce et l’évolution prévisible de cette situation (vente d’un logement indivis, retraite, etc.) ;
En cas de désaccord, et hors divorce par consentement mutuel, c’est le juge aux affaires familiales qui en détermine le montant en tenant compte de plusieurs éléments :
  • L’âge des époux ;
  • L’état de santé des époux ; 
  • La durée du mariage ;
  • Le nombre d’enfants à charge ;
  • La situation professionnelle de chaque époux ; 
  • Les éventuels choix professionnels faits par l’un des époux pendant la vie commune, pour l'éducation des enfants ou ayant permis à l’autre époux de favoriser sa carrière de l'autre époux au détriment de la sienne ;
  • Le patrimoine estimé ou prévisible des époux, en capital et en revenu ; 
À ce titre, les époux communiquent au juge par le biais de leurs avocats une déclaration sur l'honneur sur l'exactitude de leurs ressources, revenus, patrimoine et conditions de vie.

Comment est versée la prestation compensatoire ? 

La prestation compensatoire accordée à la suite d’un divorce peut être versée selon trois procédés différents. 

Il peut s’agir d’un versement par capital, et il s’agit de la règle générale en matière de prestation compensatoire qui prend la forme d’un versement unique ou périodique, pendant une durée qui ne peut pas excéder huit ans. 

La prestation compensatoire peut également prendre la forme d’une rente lorsque l’époux bénéficiaire est incapable de subvenir à ses besoins en raison de son âge ou de son état de santé.

Enfin, un bien mobilier ou immobilier peut être attribué à l’époux à qui il a été accordé une prestation compensatoire, dont le montant est équivalent à ce qui aurait pu être versé en somme d’argent. 

 

Historique

<< < 1 > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.